Etude de cas SEO sur 90 sites de restaurants

Etude de cas SEO sur 90 sites de restaurants

Avoir un site internet présent sur Google est indispensable pour tout restaurateur. Au-delà de présenter votre offre aux clients, vous connaissant déjà et/ou ayant eu écho de vos talents, une présence travaillée selon les exigences du référencement a l’avantage énorme de vous faire connaitre auprès d’internautes n’ayant aucune idée de l’existence même de votre établissement.


L’importance d’une présence sur Google

Il faut comprendre que l’internaute en quête d’un nouveau restaurant va taper une requête par localisation ou par localisation associée au type de cuisine. A titres d’exemples, le terme « restaurant Paris » est recherché 27.000 fois par mois en moyenne, les termes « restaurant Toulouse », « restaurant Lyon » et « restaurant Bordeaux »sont tapés entre 21.000 et 22.000 fois chacun mensuellement sur Google ; « restaurant Nantes » 18.000 fois ; « restaurant Rennes »,« restaurant Lille », « restaurant Montpellier » et « restaurant Strasbourg » représentent respectivement 14.000 recherches chacun ; « restaurant Marseille » 10.000, « restaurant Nice » comptabilise 6.000 requêtes, etc…

Lorsqu’une personne pianote une requête de ce genre, sans avoir tapé de nom de restaurant en particulier, son idée sous-jacente est de découvrir de nouveaux établissements, et donc faire la connaissance du vôtre.

Une fois que vous êtes présent en ligne, l’objectif est de faire en sorte que votre établissement sorte parmi les premiers résultats de Google (moteur de recherche utilisé par plus de 94% des internautes français et 92% des internautes au niveau mondial).

Forces et faiblesses des aspects techniques

Pour vous aider à en connaitre les tenants et aboutissants, nous avons tout récemment réalisé une étude sur un panel de 90 restaurants positionnés dans les 30 premiers résultats de Google pour des requêtes se portant sur les plus grandes villes de France. Ainsi, au 03 Avril 2018, cette étude a mis en lumière une « photographie » de l’écosystème de la restauration sur le net.

Nous vous livrons dans cet article une partie des clés de la réussite sur Google. Le restant des ingrédients de cette recette secrète se trouve dans l’étude complète, à télécharger en bas de ce document.

Performances moyennes des sites de restaurants

Les points positifs

Peu de redirections vers des pages d’erreur (#1)

La plupart des sites étudiés ont soigné le fait de ne pas rediriger vers des pages d’erreur internes (#1) et externes (#9). Ce qui est une bonne chose. Rediriger vers une page d’erreur est à la fois préjudiciable vis-à-vis du référencement, mais a également ce don de laisser une mauvaise impression à l’internaute.

De plus, pour apparaître sur Google, il faut s’assurer que toutes les pages soient à la fois explorables et indexables (#2) par le robot du célèbre moteur de recherche. En effet, sur certains sites, l’accès au robot peut être bloqué sur certaines pages ou parfois, l’accès est ouvert mais l’indexation est bloquée ce qui empêche Google de référencer une page pouvant présenter un certain intérêt pour l’internaute.

Tendance à la rapidité du chargement des pages (#3)

Le temps de chargement des pages est en général bien optimisé. Les quelques sites sur lesquels on peut trouver des pages trop lentes à se charger auraient tout à gagner en jouant sur les leviers suivants :

  • activation de la minification du code
  • activation du cache
  • compression des données côté serveur

Avec une configuration appropriée, on peut gagner de précieuses secondes dans le temps de chargement des pages. C’est un facteur largement pris en compte par Google pour positionner un site.

Et comme aujourd’hui les recherches se font davantage depuis des terminaux mobiles (téléphone portable, smartphone), il est impératif de prendre en compte ces aspects. Une page trop volumineuse se chargera moins vite via le réseau mobile et découragera l’utilisateur. Au-delà de perdre un prospect, ce facteur générera des taux de rebond élevé qui auront un impact néfaste sur le référencement.

Quelques cas isolés de pages trop profondes (#4)

La structure des sites de restaurants est souvent très simple avec juste quelques pages voire même une seule et unique page. Cependant, dans quelques rares cas, on trouve des pages très profondes. L’optimisation du maillage interne permettrait de faire remonter ces pages dans la structure du site et ainsi de leur donner plus d’importance et de visibilité en les rendant plus accessibles.

Attention, lorsque l’on évoque en référencement le terme « page profonde », on ne parle pas de la longueur d’une page, mais de son éloignement vis-à-vis de la page principale. Il s’agit du nombre de clics que l’internaute doit réaliser avant d’enfin arriver sur cette page.

Les points techniques à leviers d’amélioration

Les balises title à mettre en oeuvre (#6)

Autre point capital, l’étude démontre que les balises title, soit le texte s’affichant dans les onglets en haut du navigateur et dans les résultats de recherche de Google, ne sont pas rédigées correctement pour une grande partie des sites. Ceci est fortement dommageable car ce fameux titre est l’un des aspects primordiaux sur lesquels Google se base pour présenter telle ou telle page (et donc tel ou tel site) aux internautes.

Optimisation des balises titres

Optimisation des balises titres

Une balise title indiquant uniquement « le nom du restaurant », ou « menu » comme « carte », n’a aucune chance d’être mis en réponse à une requête « restaurant gastronomique à Lille » par exemple. Pire, certaines URL indiquent un numéro de série à la suite de leur nom de domaine.

La balise title doit répondre à plusieurs objectifs :

  • Susciter l’intérêt de l’internaute pour l’encourager à cliquer sur le résultat de recherche dans Google.
  • Permettre à Google de bien comprendre le sujet principal de chaque page.

Liens internes à améliorer, voire à corriger (#5)

Par contre, concernant le maillage interne, un tiers des sites étudiés obtiennent un score de performance compris entre zéro et 8% sur un score de 100. Il faut donc travailler les liens internes (c’est-à-dire les liens d’une page menant vers une autre page du site) et éviter d’attribuer la même ancre au lien. Pour rappel l’ancre est le texte de l’élément cliquable.

Profondeur et maillage interne

Profondeur et maillage interne

Optimiser le contenu textuel de chaque page (#8)

L’étude soulève une faiblesse générale des contenus textuels. Environ 80% des sites de restaurants étudiés présentent une performance sous les 25 points dont les ¾ sur la ligne Zéro ou juste au-dessus. Un unique site ressort au-delà du score de 50 en affichant un joli score de 100.

Optimisation du contenu

Optimisation du contenu

Peu importe que votre site contienne 1 ou plusieurs pages, sans contenu de qualité rédigé autour de votre thématique, il n’a que d’infimes chances de ressortir en bonne position sur les moteurs de recherche. Pour y remédier et gagner en visibilité, en plus du fait de rédiger un contenu de longueur correcte, il est nécessaire de se poser les bonnes questions quant aux mots clés à utiliser : où se trouve mon restaurant, dans quelle localité, les attractions présentes dans ma zone de chalandise, la catégorie de mon restaurant, le type de cuisine, etc…

Comme nous l’avons vu, le fait que 80% des sites de restaurants soient dans le même cas laisse une bonne marge de manœuvre pour remonter dans les résultats de recherches. L’idée est de cibler les questions que se posent les futurs clients susceptibles de venir déjeuner ou dîner dans votre établissement.

A contrario, le temps où il suffisait de répéter X fois des mots clés pour être bien positionné est révolu. Sans rentrer dans une linguistique sophistiquée, il est nécessaire aujourd’hui de mettre en œuvre une sémantique adaptée qui soit à la fois pertinente pour le visiteur et pour Google. Google, comme l’internaute, a besoin de comprendre que vous êtes « le spécialiste de la cuisine gastronomique italienne à Strasbourg » ou « le spécialiste de la cuisine japonaise à Brest » si l’un ou l’autre étaient votre cas. Grâce à votre contenu, vous devez apparaître comme la référence.

Enfin les balises H1, H2 ne sont que rarement renseignées dans le code. Ces balises H1 font office d’en-tête d’une page ou « tête de chapitre », les H2 forment les sous-chapitres, et les H3 des titres de paragraphes.

Si votre page n’en présente pas, Google n’y voit aucun contenu structuré et aura plus de difficultés à bien comprendre votre contenu. Ces balises permettent d’organiser le contenu et de le diviser en différentes parties. Elles sont très utiles pour sa mise en forme et sa compréhension.

Soigner les méta-descriptions (#7)

La méta-description correspond au texte de 2 lignes qui s’affiche sous le nom de domaine lorsque s’ouvre les pages de résultats de recherche de Google.

C’est ce texte qui va inciter ou non l’internaute à cliquer sur votre site. Outre le fait de devoir être présente, cette description doit être travaillée pour donner envie de découvrir votre offre. En effet, si cette accroche n’est pas rédigée en ce sens, à quoi bon avoir concentré vos efforts pour atteindre les meilleurs résultats de recherche ?

Que faire d’autre si vous gérez un site de restaurant ?

Comme vous le découvrez dans l’analyse, en corrigeant certaines faiblesses et en améliorant votre contenu vous disposez d’un potentiel exploitable pour développer votre visibilité et donc votre chiffre d’affaires.

De plus, comme vous le faites dans la vie professionnelle, ne négligez pas votre « popularité ». La popularité sur le net se traduit par l’écho se formant autour de votre établissement. En effet, d’autres sites (blogs spécialisés, magazines en ligne, sites d’offices du tourisme…) seront peut-être amenés à parler de vous et à vous présenter via un lien en direction de votre site. Il s’agit du netlinking.

En plus de créer une porte d’entrée pour l’internaute intéressé par votre offre, un lien de qualité enverra un signal positif à Google lui indiquant que votre site (et in fine votre restaurant) est l’un des incontournables de la thématique. Ce lien multiplié par X autres sites (domaines référents) aura le pouvoir de vous permettre de mieux être positionné. Ainsi, n’hésitez pas à faire diffuser des communiqués de presse, inviter des influenceurs, networker avec des partenaires, etc…

De plus, cela enrichira votre renommée. Car comme vous le savez, un internaute qui, grâce à votre référencement, découvre votre établissement, aura toutes les chances de retaper votre nom pour y découvrir les avis laissés. Il sera d’autant plus enthousiaste à venir chez vous si l’on évoque vos talents sur des sites tiers. Cela fait partie d’une stratégie de marketing digital à mettre en œuvre et à adapter suivant vos objectifs et votre budget.

Une analyse détaillée de vos statistiques (Google Analytics et Google Webmaster Tools) vous aidera à déterminer là où il serait le plus judicieux de vous positionner en termes de mots clés.

Enfin n’oubliez pas qu’un joli site « vitrine » sert à émoustiller les internautes en leur faisant entrevoir d’agréables moments tout en se délectant de votre cuisine. Mais avoir un joli site « vitrine » non optimisé pour le référencement sur Google revient à avoir un établissement dont l’entrée serait située dans une rue sans passage que seuls les clients initiés ou ayant eu vent de vos talents fréquenteraient.

Téléchargez TOUS les résultats de cette étude !

La liste de tous les sites audités.

Le dossier complet en format PDF.

Toutes les données de l’étude en tableau Excel.

10€ seulement !

En cliquant sur ce bouton, vous serez redirigés vers Paypal pour payer de manière sécurisée.
Une fois le paiement réalisé, vous pourrez télécharger l’étude de Cas.