Votre site ne ressort pas sur Google ?

Je peux vous aider !

Optimisons votre visibilité sur Google

Je vous propose de réaliser un audit SEO grâce à un outil professionnel très performant, utilisé par de nombreuses agences et consultants. Ensuite, soit vous disposez des ressources nécessaires pour mettre en place les recommandations indiquées, soit je peux réaliser ces optimisations.

Qu’est ce qu’un audit SEO ?

L’audit SEO, appelé aussi audit de référencement naturel, consiste à analyser en détail un site internet pour vérifier qu’il réponde aux exigences des moteurs de recherche, principalement Google en France.

Google demande de suivre des règles précises en constante évolution.

Suite à mon diagnostic SEO, vous pourrez :

  • Savoir si votre site respecte les règles dictées par Google.
  • Profiter d’un accompagnement complet.
  • Améliorer votre position dans les résultats des moteurs de recherche.

Dans quels cas mes clients demandent un audit ?

Pénalités

Lors d’une perte de trafic nette, il est possible que le site soit pénalisé par les filtres de Google (Panda, Fred, Phantom, etc). Suite à l’audit, mes clients peuvent identifier les pages de faible qualité et les retravailler.

Refonte

Lors de la refonte d’un site, l’audit SEO sert à vérifier que la nouvelle version mise en ligne soit bien conforme aux recommandations de Google. Mes clients donnent ainsi toutes ses chances au nouveau site.

Stratégie SEO

Pour vérifier que leur site web soit développé de manière SEO friendly. Et pour vérifier l’optimisation de leurs pages les plus stratégiques, grâce au croisement des données avec Google Analytics.

Concurrence

Pour auditer les sites concurrents positionnés au dessus de leur site sur Google. En découvrant les critères ou ils sont moins bons, mes clients profitent d’un avantage concurrentiel indéniable.

De nombreux sites analysés et optimisés !

Google réalise chaque année plus de 600 mises à jour de ses algorithmes. Demandez une analyse SEO de votre site internet via notre outil performant !

Ce que vous allez obtenir ?

Suite à mon audit, voici ce que vous recevrez :

  • Un tableau de synthèse, avec une notation à l’aide de pastille verte, orange ou rouge, pour comprendre très facilement si votre site a un ou plusieurs problèmes techniques.
  • Une méthodologie complète avec des explications détaillées sur les problèmes rencontrés, sous forme de rapport en PDF.
  • La totalité des 35 critères les plus efficaces en référencement naturel (avec les erreurs rencontrées sur chacun).
  • La liste exhaustive des erreurs (fichiers Excel contenant des dizaines de lignes, ou des centaines selon les erreurs constatées).
Synthèse d'un site basé sur un audit de 961 pages

Synthèse d’un audit technique basé sur un site de 421 377 pages

Url bloquées par le fichier robots.txt : les directives indiquées dans les fichiers robots.txt sont respectées, concernant Googlebot (le crawler de Google). Il est conseillé de mettre en ligne un fichier robots.txt pour chaque sous-domaine, même s’il est vide.

Nombre total d’url crawlées : seules les url autorisées au crawl seront prises en compte (non bloquées dans un fichier robots.txt).

État des url crawlées : seront présentées ici les codes HTTP rencontrés sur le site. Même si les redirections ne sont pas à proprement parler des erreurs techniques, c’est pénalisant pour le référencement. Il est recommandé de faire des liens directs au lieu de passer par une ou des redirection(s) qui sont des étapes intermédiaires.

Types MIME : seront listés ici les types MIME rencontrés pour les pages répondant correctement (code HTTP 200).

Pages html crawlées sans erreur : Les principales informations disponibles pour l’ensemble de vos pages html crawlées sans erreur (code HTTP 200) ont été regroupées dans les annexes : url, Title, Meta description, Balise d’url canonique, url canonique via en-tête HTTP, Meta robots, En-tête HTTP X-Robots-Tag.

Pages HTML indexables par les moteurs de recherche : il  s’agit d’étudier l’indexabilité de vos pages, c’est-à-dire la possibilité qu’elles soient indexées. On parle donc de pages « indexables ». Les pages HTML indexables sont toutes celles qui renvoient un code 200, qui ne sont pas interdites d’indexation (via une balise meta robots noindex ou none, ou bien un en-tête HTTP X-Robots-Tag) et qui ne contiennent pas d’url canonique différente de l’url crawlée.

Analyse du temps de chargement : plus vos pages mettent de temps à être téléchargées, plus c’est pénalisant pour les internautes, car le temps de chargement complet de la page risque d’être long et pour les robots comme Googlebot, car ils crawlent moins de pages par jour si elles sont lentes. Il est recommandé d’optimiser la conception du site, le contenu de vos pages ainsi que le serveur d’hébergement afin d’avoir des pages qui se téléchargent rapidement. Il est recommandé que chaque page soit téléchargée en 600 ms maximum.

Remarque : il ne s’agit pas ici du temps de chargement complet de la page, puisque tous les fichiers externes sont ignorés (Javascript, CSS, images, etc.). Il s’agit du temps mis par le serveur pour répondre à la requête, générer la page HTML et la télécharger. C’est donc le même principe que le temps indiqué dans Google Search Console (ex Webmaster Tools) rubrique Exploration > Statistiques sur l’exploration > Temps de téléchargement d’une page (en millisecondes). Cependant, le calcul ne tient compte que des fichiers HTML alors que les données fournies par la Search Console incluent également les CSS, images, PDF et autres documents crawlés par Googlebot.

Analyse du poids d’une page : en plus du temps de téléchargement d’une page, il est intéressant d’étudier aussi le poids du code HTML brut (en Ko). Attention, ceci n’inclut aucune ressource de la page : ni les images, ni les javascript, CSS et autres. Même si ce n’est pas toujours problématique, il est déconseillé d’avoir un poids trop important. Google crawle des documents très volumineux (plusieurs Mo) mais Bing semble s’arrêter autour de 700 Ko (ce qui est déjà très gros).

Analyse de la profondeur des pages : pour qu’une page soit efficace en référencement naturel, il faut éviter qu’elle soit trop profonde dans le site, la profondeur étant mesurée par le nombre de clics nécessaires pour l’atteindre depuis la page d’accueil. Il n’est pas toujours possible ou facile d’éviter que certaines pages soient trop profondes, par contre il faut s’assurer que les pages stratégiques sont très faciles d’accès (profondeur 1 si possible).

Analyse du maillage interne : pour qu’une page soit efficace en référencement naturel, il faut qu’elle reçoive des liens (on appelle ça des backlinks ou liens entrants). Ils peuvent venir d’autres pages du site (backlinks internes) ou pas (backlinks externes). Le minimum est d’avoir 1 backlink interne (sinon comment Google l’indexerait ? avec les sitemaps ce n’est pas assez efficace pour un bon positionnement Google). Mais c’est tout de même préférable d’en avoir plusieurs, surtout pour les pages stratégiques. Bien sûr, cela dépend de la taille du site, mais il faut éviter d’avoir très peu de backlinks internes.

Toujours concernant les backlinks internes, il est intéressant d’étudier aussi les ancres de liens (c’est-à-dire le texte cliquable qui mène à la page, ou bien l’attribut ALT dans le cas d’un lien sur une image). Là aussi, il est préférable d’éviter d’avoir toujours exactement le même texte dans les liens qui pointent vers une page donnée. En variant les ancres de liens, vous rendez les choses plus naturelles ; en plus, vous optimisez pour la longue traîne car la page de destination sera mieux positionnée sur un plus grand nombre de requêtes.

Au sujet des ancres de liens, il faut éviter les ancres vides : il s’agit souvent de liens placés sur des images sans attribut ALT, mais parfois aussi de liens texte vide. C’est déconseillé car cela ne permet pas d’optimiser le référencement de la page recevant le lien.

Taille de la balise Title : pour optimiser la balise title, il faut exploiter son potentiel, c’est-à-dire utiliser au mieux la place disponible. Mais il faut également éviter les titres trop longs qui risquent de ne pas s’afficher en entier dans les résultats de recherche. L’idéal est de ne pas dépasser 70-80 caractères.

Doublons dans la balise title : pour optimiser la balise title et obtenir de bons résultats, il faut que chaque page ait une balise title unique (pas utilisée ailleurs sur le site).

Répétition de mots dans la balise Title : pour éviter la sur-optimisation de la balise title, il faut éviter de répéter plus de 2 fois le même mot.

Votre marque dans la balise Title : pour optimiser la balise title et obtenir de bons résultats, même s’il peut y avoir des exceptions, il est recommandé de ne pas inclure votre marque (faites-le dans la meta description).

Taille de la balise méta description : pour optimiser la balise meta description, il faut exploiter son potentiel, c’est-à-dire utiliser au mieux les ~230 caractères disponibles. Il est conseillé de rédiger un texte d’au moins 90 caractères.

Doublons dans la balise méta description : pour optimiser la balise meta description, il faut qu’elle soit unique (pas utilisée ailleurs sur le site).

Balises H1-H6 : pour vous donner le plus de chances de réussir votre référencement, il est recommandé d’utiliser les balises de titres H1, H2, H3… H6 (notées “Hn”). Attention, ces balises ne doivent être intégrées en théorie que sur les pages à fort contenu éditorial : sur les autres (accueil, listings, etc.) il est généralement conseillé uniquement une balise H1.

Doublons dans la balise H1 : pour optimiser la balise H1, il faut que chaque page ait une balise H1 unique (pas utilisée ailleurs sur le site) et qu’elle ne soit pas vide.

Taille du texte (zone principale de la page) : l’objectif de l’algorithme Panda de Google est d’identifier les pages à faible valeur ajoutée. Panda est intégré au cœur de l’algorithme principal : même si Google n’indique plus de dates de mises à jour, il fonctionne chaque jour ! Un élément essentiel de la qualité est le contenu textuel. Une page avec un contenu texte court est rarement de haute qualité (de nature à satisfaire tous les internautes). C’est ce qu’on appelle “thin content” dans le jargon SEO en anglais.

Une approche simpliste consiste à compter le nombre de mots dans l’ensemble de la page HTML (incluant l’entête, les menus, les barres latérales et le pied de page). Comme vous vous en doutez, cela ne fonctionne pas car ce qui compte, c’est la taille du contenu dans la zone principale de la page. Grâce à un algorithme spécifique, nous vous aidons à identifier les pages sans doute trop courtes.

Analyse du nombre de liens par page : pour vous donner le plus de chances de réussir votre référencement, il faut que chaque page fasse suffisamment de liens vers les autres pages du site, mais pas trop.

Analyse des contenus dupliqués internes : pour optimiser votre référencement, aucun contenu ne doit être disponible en interne à plusieurs url différentes. En effet, si cela se produit, vous pourrez être confrontés aux problèmes de contenus dupliqués internes. Même si Google indique qu’il ne pénalise pas pour ça, avoir des contenus dupliqués internes dégrade les performances de votre référencement.

Identifiants de session dans les URL : il ne faut surtout pas que les robots trouvent des identifiants de session dans vos url, car cela génère de nombreux problèmes.

Dans cette rubrique, l’analyse porte sur tous les liens qui sortent du site (ils pointent donc vers un autre nom de domaine). Ils sont appelés « liens externes ».

Les liens nofollow ont été ignorés, ainsi que les liens vers les réseaux sociaux.

L’analyse montre également les cas où les liens sortants externes pointent vers un document en erreur. Comme vous le savez, il vaut mieux éviter ce type de situation, aussi bien pour les internautes que pour le référencement.

Google améliore sans arrêt son algorithme afin de favoriser les contenus de qualité et pénaliser les autres. C’est un objectif majeur pour l’algorithme Panda, mais aussi pour d’autres (Phantom ainsi que des modules sans nom intégrés au cœur de l’algorithme général).

Voici le résumé des conseils déjà listés précédemment :

  • Temps de téléchargement (page brute hors images, JS, CSS…) : ne dépassez pas 600ms (essayez même d’atteindre 200ms)
  • Pas trop de profondeur (nombre de clics depuis l’accueil)
  • Un bon maillage interne (si possible plusieurs liens internes avec des textes d’ancrage variés, sans redirection)
  • Balise Title : spécifique (unique) à chaque page, ni trop courte (au moins 3 mots) ni trop longue (moins de 80 caractères), sans répétition de mots.
  • Une balise meta description spécifique (unique) à chaque page, pas trop courte (au moins 90 caractères).
  • Au moins une balise H1 spécifique (unique) à chaque page, et s’il y a des balises H2-H6, elles doivent décrire l’architecture du contenu principal de la page.
  • Le contenu : spécifique (unique) à chaque page et de taille suffisante.
  • Les liens internes : il vaut mieux éviter d’en faire trop (il est recommandé de ne pas dépasser 300 liens follow)
  • Les liens sortants externes doivent pointer vers des pages accessibles

Conseil SEO : N’oubliez pas aussi que tout commence par des mots tapés sur un moteur de recherche. La recherche de mots clés est l’une des activités les plus importantes, les plus précieuses et les plus rentables dans le domaine du référencement naturel.

Un classement sur les bons mots clés vous donnera des résultats. En recherchant la demande de mots clés de votre marché, vous pouvez non seulement apprendre quels termes et expressions sont à cibler avec le SEO, mais aussi en apprendre plus sur vos clients et leurs attentes. Grâce à la recherche des mots clés, vous pouvez prédire l’évolution de la demande, réagir aux conditions changeantes du marché et produire les produits, les services et le contenu que vos clients recherchent activement sur le Web.

Un consultant SEO certifié et expérimenté !

Consultant SEO depuis 2012, titulaire de 10 certifications, j’accompagne mes clients dans leur stratégie digitale.

Pourquoi me faire confiance ?

Je m’appelle Antony MEZZANA et je suis consultant & formateur en marketing digital depuis 2012 au sein de mon agence de webmarketing sur Marseille.

Grâce à mon expérience concrète du quotidien et aux nombreux audits SEO réalisés pour mes clients, je suis en mesure de vous aider à utiliser les meilleures techniques de référencement naturel.

L’audit SEO technique permettra d’analyser les éléments suivants sur votre site internet :

  • La balise Title
  • La balise meta description
  • Les balises Hn (H1, H2…)
  • Le maillage interne
  • Le contenu (texte, image…)
  • L’indexation des pages
  • Les erreurs sur les url
  • L’arborescence du site
  • L’ergonomie
  • Les pages trop lentes…
L’audit SEO est-il indispensable ?

Si vous débutez en référencement, le premier conseil que vous donnera un professionnel du SEO, sera de procéder à un audit du site à référencer.

Le trafic issu des moteurs de recherche étant de loin le meilleur, améliorer le référencement de votre site est un impératif si vous souhaitez être dans les bonnes grâces de Google qui représente à lui seul plus de 90% du trafic organique en France.

Dans le cas d’un site de petite taille, réaliser un audit SEO permettra de mettre évidence les éléments fondamentaux du référencement naturel qui ne sont pas respectés, afin de les corriger.

Pour un site de taille plus importante, réaliser un audit SEO permettra également de corriger les éléments fondamentaux non respectés, mais aussi de prioriser son travail sur les pages les plus importantes, afin d’atteindre ses objectifs marketing.

Que faire suite à l’audit ?

Une fois l’audit réalisé, vous recevrez un rapport détaillé dans lequel seront indiqués les facteurs bloquants le référencement ainsi que les différentes recommandations à prendre en compte pour améliorer votre positionnement sur Google.

Il faut être capable d’analyser les données, de savoir lesquelles sont importantes et de les prioriser, puis de mettre en place des actions pertinentes en fonction de vos analyses : c’est dans ce domaine que l’aide d’un consultant SEO peut faire la différence !

Ainsi suite à l’audit, soit :

  • Vous disposez des ressources nécessaires pour mettre en place les recommandations indiquées.
  • Je peux me charger d’optimiser les fondamentaux du SEO sur votre site.
  • Je peux vous conseiller par téléphone.

Tout dépendra de vos connaissances en SEO et du budget dont vous disposez…